BIOGRAPHIE DE CLAUDE LIEVENS

 

Claude Liévens est né le 1er août 1942 à Paris ; son père était violoncelliste et sa mère pianiste. Ingénieur général de l’armement, il est issu de l’école polytechnique et de l’école nationale supérieure de l’aéronautique et de l’espace. Il complète cette formation scientifique et technique par une licence ès sciences économiques et le diplôme de l’institut de contrôle de gestion. Il fera l’ensemble de sa carrière au ministère de la défense.

 

Après un passage au centre d’essais en vol, où il obtient le brevet de pilote des corps techniques de l’aéronautique, il débute sa carrière en 1966 au service technique aéronautique. Il y exerce diverses fonctions de spécialiste et d’expert en matière d’aérodynamique, de qualités de vol, de fiabilité et de sécurité. Il travaille pour l’OTAN dans le cadre de l’Advisory group for aerospace research and development. Il élabore des méthodes d’analyse de sécurité des systèmes complexes qui seront notamment utilisées dans l’aéronautique civile.

 

En 1974, il est directeur technique et industriel du programme Airbus ; à ce titre, il assure simultanément la conduite des travaux de l’agence exécutive pour le compte des gouvernements participants et la synthèse des activités techniques qui concourent à la certification des avions (bureau officiel de certification de l’Airbus). Il participe activement au lancement de l’A310 et à la préparation de l’A320.

 

Il rejoint en 1978 le cabinet du délégué général pour l’armement (Henri Martre), d’abord comme conseiller technique, chargé notamment de l’aéronautique et des relations avec les pays arabes, puis comme directeur de cabinet.

 

A partir de 1982, il dirige la sous-direction « plans, programmes, budget » à la direction des programmes et des affaires industrielles de l’armement puis auprès du délégué aux programmes d’armement. Il met en œuvre des nouvelles méthodes pour la conduite des programmes d’armement et les évaluations financières. Il préside la commission exécutive permanente du ministère de la défense de 1985 à 1990. Il est auditeur de la 20ème session nationale du Centre des hautes études de l’armement.

 

En 1990, il est nommé sous-directeur technique à la direction de l’électronique et de l’informatique. Il y coordonne les travaux relatifs à la guerre électronique, aux systèmes d’information et de communication et à leur sécurité. Il exerce ensuite des responsabilités relatives à la stratégie, notamment comme directeur-adjoint de la stratégie industrielle et technologique. Dans toute cette période, il participe activement aux réflexions sur le désarmement qui accompagnent la fin de la guerre froide.

 

En 1996, il assure la coordination et la synthèse des chantiers lancés pour préparer la réforme de la délégation générale pour l’armement (DGA). Il est auditeur de la 41ème session nationale de l’Institut des hautes études de défense nationale, avant de devenir conseiller scientifique du directeur.

 

De 1997 à 2000, il est directeur opérationnel des centres d’expertise et d’essais ; il est alors l’artisan de l’élaboration et de la mise en œuvre de la stratégie de cette nouvelle direction. Puis il est nommé directeur du Centre des hautes études de l’armement. Dans ce cadre, il préside le directoire des sessions européennes des responsables d’armement, il crée plusieurs sessions internationales de haut niveau, notamment avec les pays d’Asie du Sud-est, avec l’Inde et avec les pays d’Amérique latine.

En 2002, Claude Liévens est nommé secrétaire général du conseil général de l’armement, présidé par le ministre de la défense. En 2004, il quitte la vie active ; depuis, il partage son temps entre la participation à des think tanks (notamment la revue et l’association Passages) et des activités caritatives.

 

Claude Liévens a exercé de nombreuses activités d’enseignement, notamment à l’école nationale supérieure de l’aéronautique et de l’espace, à l’école nationale supérieure des techniques avancées, à l’école nationale de l’aviation civile et dans plusieurs universités étrangères. Il a rédigé de nombreux articles et un ouvrage technique sur la sécurité des systèmes

 

Il est officier de la Légion d’honneur, commandeur de l’Ordre national du mérite et titulaire de la médaille de l’aéronautique.

 

Claude Liévens est marié avec Martine (qui a fait une carrière de professeur à l’IUT de Cachan). Ils sont père et mère de deux enfants (Nathalie, née en 1971, chirurgien-dentiste, mariée à Christophe Schlosser, et Eric, né en 1974, cadre commercial spécialisé dans le webmarketing, marié à Chunan Zhu). Ils ont quatre petits-enfants : Loïc, Marine et Armaël Schlosser, respectivement nés en 1999, 2002 et 2005 ; Vanessa Liévens, née en 2013.

FIN

 

Retour à la page Claude Liévens